Premier Essai Routier: Ford Mustang Bullitt 2019

0
20

San Francisco, Californie.

a vraiment réussi le lancement médiatique de cette voiture. Normalement, un événement comme celui nous aurait épuisé. Par contre, même après un vol très tôt le matin à destination de San Francisco, une longue conduite en après-midi, des cocktails en plein air au début d’août (il fait froid à San Francisco en soirée!), réveil encore plus tôt le lendemain matin suivit des vols à la maison, nous étions tous particulièrement souriants.

Ford Mustang Bullitt


San Francisco, Californie. Ford a vraiment réussi le lancement médiatique de cette voiture. Normalement, un événement comme celui nous aurait épuisé. Par contre, même après un vol très tôt le matin à destination de San Francisco, une longue conduite en après-midi, des cocktails en plein air au début d’août (il fait froid à San Francisco …

Performance – 95%


Agrément de conduite – 95%


Confort – 90%


Sécurité – 90%


Qualité de l’habitacle – 85%


Prestige – 90%


Votre évaluation: Soyez la première à évaluer ce véhicule!

Ce n’est pas compliqué, faut dire. La Ford Mustang Bullitt 2019 est une voiture extraordinaire. Ford a fusionné tous les meilleurs éléments de la «Stang» sous une coque à l’aspect furtif que tout le monde peut apprécier. En fait, voici où je devrais me plaindre de la Bullitt. Elle est trop accessible. Je m’explique.

Je tiens à visionner mes films de chars une fois par an (Ronin, Vanishing Point, Gone in 60 Seconds (l’original et la reprise)) et lorsque rendu à Bullitt, je suis toujours époustouflé par les efforts de McQueen pour tirer le maximum de sa Mustang GT Fastback 390 1968 avec transmission manuelle à 4 vitesses. Donnez-moi une minute ou 10. Je regarde la scène de poursuite maintenant …

Conduite moderne

Vous pouvez carrément voir et entendre la voiture se battre pour de l’adhérence et l’embrayage dédoublé pour le passage des rapports. La Bullitt 2019 pourrait être conduite par ma mère de 68 ans et même rapidement. Déplacer le levier de vitesse de la boîte manuelle à six rapports ne requiert que peu d’effort, de même que pour l’embrayage. C’est idem pour toutes les autres commandes. Avec le mode de conduite réglé sur « Normal », la Mustang est parfaitement à l’aise sur les routes autour de Russian Hill ou en direction de votre Costco local.

Ford Mustang Bullitt

L’un des principaux ingrédients pour qui rend la nouvelle Bullitt si confortable est le système d’amortissement MagneRide qui comprend des amortisseurs adaptatifs. Ces superbes composantes améliorent non seulement le niveau de béatitude de la Mustang sur les surfaces moins parfaites, mais sont capables de minimiser l’impact négatif de l’excédant de poids sur le train avant. C’est sur une route parsemée d’une longue série de lacets au sud de La Honda que j’ai pris confiance en la voiture et ses habiletés.

Même ici, j’ai préféré les amortisseurs réglés en mode « Normal ». Ajustés ainsi, ils disposent d’un débattement généreux pour faire face aux changements de revêtement routier. La direction me convenait le mieux une fois de plus en mode « Normal ». Ce qui est bien est que l’assistance peut être modifiée indépendamment par l’un des commutateurs à bascule situés sous l’unité d’infodivertissement.

Gros freins, grande puissance

Bien que j’aime la puissance hors-tout, je suis encore plus admirateur de la puissance de freinage. Les freins Brembo peints en rouge de la Bullitt (étriers à six pistons à l’avant et à piston unique à l’arrière) avec disques ventilés plus grands sont géniaux. À quelques reprises, je me suis laissé emporter à l’approche de quelques virages serrés. Je n’ai jamais manqué de marge de manœuvre grâce aux freins herculéens et à l’excellente suspension.

La sonorité du système d’échappement de performance actif nous en met plein les oreilles. Pour l’ensemble des autres aspects mécaniques de la Bullitt, je stipule « Normal » comme mode idéal. Pour l’échappement, seule « Track » fait l’affaire. Je pourrais noter ici que j’espérais plus de grondements sous compression, mais ce n’est pas le cas. En sérieuse accélération cependant, on croirait qu’un hélicoptère passe tout près à basse altitude.

Et maintenant, parlons puissance. La Mustang GT n’est pas à plaindre, mais afin de se vanter un peu, et comme le veut la tradition, la Bullitt gagne en virilité. Le V8 de 5,0 litres de l’édition 2019 est évalué à 480 chevaux à 7 000 tr/min, contre 460, tandis que le couple reste inchangé à 420 lb-pi. Les gains proviennent de la tubulure d’admission de la Shelby GT350 et un corps de papillon plus grand de 87 millimètres. La Bullitt bénéficie également d’un calibrage unique du module de commande du groupe motopropulseur, responsable de la réponse immédiate du V8 et d’une distribution de puissance assurément fluide.

La boîte manuelle à 6 rapports est conçue pour atteindre 100 km/h au 2e rapport et en à peine plus de 4 secondes. Le V8 révolutionne volontiers à plus de 7 000 tr/min et cela fait plaisir. Bien que ce soit vrai, la Mustang Bullitt peut tout de même se faufiler, se cacher dans l’ombre et traquer les méchants.

Mystérieuse et séduisante

Comme la Mustang 1968 originale qui parue dans le film, la 2019 n’a pas d’ovale bleu, de cheval cabré ni même de lettres GT visibles. La seule indication que ceci est une Bullitt provient du faux bouchon de réservoir à l’arrière avec l’inscription BULLITT. Les autres indices sont la couleur verte Dark Highland, les jantes noires de 19 pouces au design Torque Thrust et une large calandre noire. Les Mustangs GT sont communes mais les modifications subtiles de la Bullitt, y compris la suppression de l’aileron arrière, la font ressortir. Tant pis si le but était d’être furtif.

Ford Mustang Bullitt

La Ford Mustang Bullitt 2019 coûtera 57 525 $ et comprendra un groupe d’instruments numériques de 12 pouces, le système d’infodivertissement SYNC 3 de Ford et plus encore. Les seules options sont les sièges Recaro à 1 800 $ avec surpiqures vertes.

Il s’agit d’une superbe voiture qui reflète l’attitude super cool du lieutenant Frank Bullitt de McQueen. J’adore cette voiture.



Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here