ACTUALITÉ AUTO : Adieu E43, salut Mercedes-AMG E53 4Matic+ 2019

0
214

Mercedes-Benz tout juste de lancer sa berline intermédiaire que l’on apprend son remplacement. En effet, suivant les CLS53 et Cabriolet et Coupé, c’est maintenant au tour des berline et familiale de se pointer sur le marché pour l’année modèle . On découvre donc cette motorisation dans les Mercedes-AMG E53 + 2019.

Mercedes-AMG E53 4Matic+ 2019

Mercedes-AMG E53 4Matic+ 2019

Essentiellement sur le plan esthétique, il n’y a pas de véritables changements si ce n’est que les embouts d’échappement sont maintenant 4, bien ronds et chromés. On introduit aussi de nouvelles jantes pour assurer une forme de différenciation. Au niveau de la cabine, c’est tout aussi subtil puisque l’on ne remarque qu’une bande décorative rouge qui cadre à la partie inférieure de la planche de bord et dans les portières.

Avec cette nouvelle version mécanique de la Classe E, ce qui importe c’est l’apport d’une nouvelle motorisation initialement introduite au dernier Salon de l’ de Détroit dans les CLS et les E Coupé/Cabriolet. On arrive avec un V6 biturbo de 3,0 litres avec une assistance électrique de 48 volts, l’EQ Boost. Le moteur en soi produit 435 chevaux et un couple de 383 lb-pi. Toutefois, avec l’apport de l’électrification de 22 chevaux et un couple additionnel de 184 lb-pi, on atteint une puissance impressionnante de 457 chevaux et 567 lb-pi. C’est plus que les 396 ch. et 384 lb-pi de l’ancienne E43. Toutes les E53, berline ou familiale optent pour l’automatique à 9 rapports en plus d’un nouveau rouage intégral configuré par AMG le 4Matic+.

En matière de performance, il y a une évolution également. Mercedes-AMG annonce un 0-100km/h en 4,5 secondes. Toutefois, Mercedes-Benz reste silencieux quant à la vitesse de pointe ainsi que les chiffres de consommation. On peut s’attendre à recevoir la Mercedes-AMG E53 4Matic+ 2019 d’ici la fin de l’année 2018.

Images: Mercedes-AMG E53 4Matic+ 2019



Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here